Breaking News

Mauritanie : Une approche stratégique, déterminante pour saisir les opportunités de la ZLECAf

Nouakchott, 21 octobre 2023 (CEA) – Le Bureau de la CEA en Afrique du Nord a conclu le 20 octobre à Nouakchott les travaux d’un atelier de formation sur les modalités pratiques d’exportation dans le cadre de la Zone de Libre Echange Continentale Africaine (ZLECAf).

Organisé en partenariat avec le Ministère mauritanien du Commerce, de l’Industrie, de l’Artisanat et du Tourisme, la Corporation Internationale Islamique du Financement du Commerce (ITFC) et l’Institut africain de développement économique et de planification (IDEP), l’atelier avait pour objectif de sensibiliser le secteur privé aux bonnes pratiques d’exportation dans le cadre de la ZLECAF, conformément aux orientations du Ministère.

« Nous remercions sincèrement la CEA et partenaires pour leur appui continu et indéfectible à la Mauritanie dans le cadre de la ZLECAf », a déclaré Mohamed Lemine Vayda, Directeur chargé du Commerce Extérieur au Ministère du Commerce, de l’Industrie, de l’Artisanat et du Tourisme et Négociateur en Chef de la Mauritanie pour la ZLECAf.

« En 2021, la CEA nous a appuyés pour l’élaboration de la stratégie nationale de la ZLECAf. Cette année, ce soutien se traduit par une formation de nos opérateurs économiques sur les mécanismes pratiques d’exportations et d’importations dans le cadre de cette accord », a ajouté M. Vayda qui a expliqué que la formation visait à initier et former les opérateurs économiques aux modalités techniques de l’export au moment de l’opérationnalisation de l’accord continental dans le pays.

Le temps d’une semaine, les participants ont pu découvrir les normes, procédures et pratiques régissant le commerce en régime préférentiel dans le cadre de la ZLECAF. Ils ont ainsi eu l’occasion de se familiariser avec les critères à remplir ainsi que les procédures et documents nécessaires pour bénéficier de la préférence continentale. La rencontre a par ailleurs été l’occasion de se pencher sur les conditions et protections nécessaires pour permettre au tissu productif mauritanien de tirer le meilleur parti possible de la ZLECAf.

La Mauritanie jouit d’un potentiel significatif en matière de développement des échanges. « Pour l’exploiter, il est nécessaire d’identifier et de mettre en place des mesures d’appui à même de réduire les potentiels effets négatifs de l’accord, renforcer sa compétitivité économique de manière à tirer le plus grand profit possible des opportunités offertes par ce projet continental » a ajouté pour sa part Aziz Jaid, économiste au Bureau de la CEA en Afrique du Nord.

Officiellement entrée en vigueur en janvier 2021, la ZLECAf a pour ambition de fortement encourager le commerce intra-africain grâce à une libéralisation graduelle du commerce de marchandises. Il est attendu que la nouvelle zone de libre-échange encourage le commerce de produits manufacturés et de services à valeur ajoutée, offrant ainsi au continent une opportunité d’accélérer sa transformation structurelle, de développer de chaînes de valeurs régionales, et d’offrir aux petites et moyennes entreprises et industries (PME/PMI) africaines l’accès à de nouveaux marchés là où les économies étaient jusque-là dominées par l’extraction et l’export de produits primaires par des multinationales. 

« En permettant aux entreprises de comprendre et de naviguer la ZLECAf, les décideurs mauritaniens peuvent les aider à accéder à des marchés régionaux et à créer d’avantage d’emplois de qualité » a indiqué Zuzana Brixiova Schwidrowski, Directrice du Bureau de la CEA en Afrique du Nord.

About Editor

Check Also

Le Président Mohamed Cheikh El Ghazouani à la tête de l’UA: une ère nouvelle s’ouvre

Je voudrais saisir cette occasion que vous m’offrez, pour exprimer mes chaleureuses félicitations à SEM …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *