Massacre sur Ghaza : La conscience de l’humanité interpellée pour sauver le peuple Palestinien de la catastrophe

Après avoir survécu aux affres de l’extermination et du génocide planifiés par le régime nazi d’Adolphe Hitler, le peuple juif est devenu à force de résilience, d’endurance, de surpassement une entité fascinante qui s’impose scientifiquement ,financièrement économiquement et militairement dans le concert des nations.

Si à l’heure, il est des populations sans corps, ni terre et ni âme, méritant la compassion des cœurs, doublée de l’attention exceptionnelle de la communauté humaine, c’est irrémédiablement le peuple palestinien. Car de nature, par humanisme, et d’un point de vue religieux, moral et social, ce sont les franges plus faibles et les peuples martyrisés qui ont besoin de prime à bord de plus de soutien et de solidarité pour survivre et échapper aux pratiques attentatoires de leurs bourreaux. Nullement le contraire.

Par le cours de l’histoire, le peuple juif dépassa les époques de déluge (temps du prophète Moise, temps du nazisme) desquelles, il fut persécuté, banni, pourchassé, éparpillé et sans territoire. Force est de constater, qu’aujourd’hui, c’est le peuple palestinien qui vit, endure et brave un sort calamiteux. Un Sort dont les auteurs sont paradoxalement les descendants( petits fils et arrières- petits- fils) des victimes qui connurent des exactions similaires : ( déplacements forcés, massacres, humiliations), des myriades d’années plus tôt en Europe.

Autant le peuple juif a retrouvé sa dignité, ses biens et son honneur, sur une entendue territoriale qui lui fut attribuée par le truchement des accords internationaux sous l’égide des NU, autant le peuple palestinien a droit à une pareille reconnaissance afin de lui accorder le droit de jouir pleinement et d’exercer sa totale souveraineté sur un espace délimité et internationalement reconnu. Cela va du respect des normes internationale, au-delà des clivages idéologiques, et des querelles intestines.

Il sied de rappeler avec insistance que le peuple palestinien est en train de vivre une catastrophe déchirante à la limite de la barbarie. Le droit d’autodéfense d’Israël, s’est transformé en une vengeance implacable, caractérisée par une violence inouïe, dépassant le Rubicon, et atteignant le seuil de la boucherie et de l’infamie.
C’est désormais un euphémisme, d’affirmer que ce peuple se trouve au bord du gouffre.

Ainsi des innocents( enfants, vieillards, femmes, malades, hommes aux mains nues ) payent quotidiennement de leurs vies, des actes posés par les activistes de Hamas.
Présentement, ils sont plus de 30000 morts, tombés sous les bombardements dramatiques assourdissants et fracassants de l’aviation israélienne.

Et contre toute attente, les puissances occidentales, habituées à faire ça et là de la promotion des droits humains un impératif catégorique, en s’autoproclamant gardiennes des idéaux et des principes cardinaux de solidarité ,de liberté, d’égalité et de démocratie de notre globe, ferment expressément les yeux à l’anéantissement continu du peuple palestinien désemparé, prenant faits et causes pour le régime barbare et criminel de Benyamin Netanyahou.

La passivité manifeste de ces puissances occidentales, face à l’horreur injustifié d’un peuple, et à la violation récurrente, flagrante et notoire du droit international de guerre et des traités relatifs aux réfugiés(par l’entité israélienne),traduit la conséquence du complotisme, dans lequel elles se sont engouffrées.

Au point de se disqualifier et de perdre toute crédibilité, aux yeux de l’opinion publique internationale, de plus en plus consciente de leurs indignations sélectives suivies de leurs positions à géométrie variable, dont les mobiles seraient dictés par une hypocrisie difficilement camouflable et des intérêts occultés, allant aux antipodes des valeurs humanistes toujours affichées par l’occident.

En somme, eu égard aux milliers de morts;, eu égard aux centaines de milliers de déplacés; eu égard au risque de famine qui menace l’ensemble des habitants de Gaza. La conscience de l’humanité se trouve gravement interpellée, pour réagir immédiatement, afin de stopper cataclysme. Il y va du droit à l’existence du peuple palestinien.

Khalilou Youssoufi TANDIA

Juriste & Expert électoral
Ancien président de la Commission Électorale Départementale de Ghabou (Guidimakha)

About Diagana

Check Also

Election de Diomaye Faye  : L’Hégire a été mathématiquement le cadre des signes numériques du cinquième président sénégalais

Malgré tous les égarements de choix de candidats présidentiables les dés étaient déjà éloquemment et …

One comment

  1. Manchallah! Quelle belle plume! J’ai pris tout mon temps pour lire le texte. I sort des méninges dun vrai juriste doublé de constitutionaliste. Petit fils, neveu et cousi, tu as maîtrisé le sujet. Félicitations!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *