Atelier de Clôture du Projet CoRNT : Préservation des Ressources Naturelles Terrestres pour le Développement Durable »

L’atelier de clôture du projet Co-Management des Ressources Naturelles Terrestres (CoRNT) s’est tenu le mercredi 25 octobre 2023 à l’Académie Diplomatique du Ministère des Affaires Étrangères à Nouakchott.

Organisé par la GIZ et ses partenaires, ce projet avait pour objectif de promouvoir le développement économique des groupes de populations vulnérables dépendant des ressources naturelles terrestres menacées par les conséquences du changement climatique à travers une approche environnementale participative.

Dans sa phase actuelle, le projet CoRNT, qui se concentre sur la région du Guidimakha, visait à assurer la pérennisation des acquis d’une gestion collective de plus de 664 100 hectares répartis sur 11 communes et gérés par 25 AGLC (Associations de Gestion Locale de la CoRNT). Ce projet avait également pour ambition de moderniser les méthodes de surveillance de la couverture végétale en introduisant la numérisation, d’augmenter la zone de production et de renforcer les chaînes de valeur des produits forestiers non ligneux (PFNL). Le but ultime était de générer des revenus verts, en particulier pour les femmes.

Dans son discours d’ouverture, le représentant du Ministère de l’Environnement a salué le travail accompli dans le cadre du projet CoRNT au cours de la dernière décennie, soulignant l’intention du gouvernement de poursuivre cette expérience afin de valoriser et préserver les terres.

La représentante de la Giz a mis en avant l’approche novatrice de ce projet, combinant la gestion décentralisée des ressources naturelles avec des outils classiques de la coopération allemande, notamment la chaîne de valeur. Elle a souligné deux résultats significatifs : une augmentation moyenne de plus de 10 % de l’indice de couverture végétale dans la zone d’intervention au cours des deux dernières années par rapport à l’objectif fixé.

L’atelier a également présenté l’état de la gestion décentralisée des ressources naturelles (GDRN) et le rôle des structures régionales, avec des interventions de Jean Bernard Lalanne, chef de projet CoRNT, et Aly Lam, responsable du suivi-évaluation et de la communication du projet CoRNT.

Des experts du cabinet Eco Consult, de l’IRAM et de l’ONG GRADD ont conclu l’événement en partageant leurs observations et recommandations.

Plusieurs témoignages de partenaires et de bénéficiaires ont souligné les avantages concrets du projet dans la wilaya de Guidimakha. Par exemple, un bénéficiaire, Coumba Diallo, a exprimé sa gratitude en soulignant que le projet avait permis de créer des savons à partir de produits alimentaires, tout en encourageant les autorités à soutenir la pérennisation de ces actions.

L’ambassadrice d’Allemagne, Mme Isabel Hénin, a rappelé la longue histoire de coopération environnementale germano-mauritanienne, soulignant les résultats tangibles sur le terrain au cours des 25 dernières années. Elle a mis en avant l’impact de l’approche de gestion décentralisée sur l’environnement du Guidimakha, où l’expansion de la végétation a été notée.

Depuis 2001, la coopération mauritano-allemande, via la GIZ, a travaillé sur la gestion des ressources naturelles dans les régions du Guidimakha et du Hodh El Gharbi. Cette collaboration a cherché à atténuer les effets des changements climatiques, à renforcer la gouvernance et la gestion des ressources naturelles, tout en contribuant au développement économique local à court et long terme.

Le projet CoRNT, successeur du programme Co-Management des Ressources Maritimes Côtières et Terrestres (CorMCT), se compose de trois champs d’intervention : le conseil politique, la production et la transformation des produits forestiers non ligneux (PFNL), ainsi que la commercialisation des PFNL pour finaliser l’approche de chaîne de valeur.

L’atelier de clôture du projet CoRNT a mis en lumière les réussites significatives de ce projet novateur en matière de gestion décentralisée des ressources naturelles et de développement durable dans la région du Guidimakha. Les résultats obtenus grâce à cette approche démontrent l’efficacité de la coopération Germano-mauritanienne dans la préservation de l’environnement et l’amélioration des conditions de vie des populations locales.

About Diagana

Check Also

Garal Hooreejo Senegaal nder Nuwaasot

Ko saanga waktuuji 11 hooreejo Senegaal Basiiru Jomaay Fay yettii Boowal laaɗe diwooje Nuwaasot. Tawii …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *