Breaking News

Diner de presse du groupe parlementaire de Tawassoul

A l’occasion de la clôture de la 1ère session parlementaire de l’année 2024, le groupe parlementaire du parti Tawassoul a organisé hier soir à Nouakchott un dîner de presse à l’intention de certains journalistes et blogueurs.

Dans son mot de bienvenue, Yahya Aboubekrine Président du groupe parlementaire a affirmé d’emblée que la session a été marquée par les événements en Palestine avec l’attaque du 7 octobre qui a mis fin dit-il au mythe de invincibilité d’Israël.

Et d’ajouter que face à l’agression de Gaza, les députés du parti ont été en première ligne et furent à l’origine de plusieurs initiatives.

Au sujet des projets de lois et autres conventions présentés durant cette session, 26 au total, le président du groupe parlementaire a accusé le gouvernement de duper le peuple avec ce qu’il a qualifié de fausses réalisations et des prêts qui vont dans les poches des responsables.

A son tour Mady Ould Sid’El Moktar Président du parti Tawassoul a affirmé que le groupe parlementaire est toujours demeuré aux côtés du peuple.

Il a salué sa force de proposition et son dynamisme ainsi que son sens de la responsabilité et son esprit d’indépendance.

Énumérant les réalisations du groupe le president a cité les campagnes de distribution d’eau à Nouakchott lors de la crise qu’avait connu la capitale ces derniers mois.

Il a salué la position du groupe concernant les questions de la Palestine et d’Al Aqsa.

Il a par contre dénoncé l’interdiction faite aux parlementaires d’effectuer des visites de proximité chez les orpailleurs, des zones dit-il supposées ouvertes â tous.

Enfin le président de Tawassoul a déroulé les objectifs du prochain meeting du parti prévu le 10 fevrier à Nouakchott et qui va dit-il permettre d’exprimer la position du parti qui demeure l’allié du citoyen piétiné.

Dans une déclaration portant sur le bilan général de l’équipe parlementaire on note que ladite équipe était présente dans toutes les sessions, et les interrogatoires, et ses membres ont marqué, à travers leurs interventions leur accompagnement immédiat aux doléances du peuple.

Sur le plan des sessions plénières ainsi que des sessions des comités spécialisés l’équipe parlementaire a atteint un taux de fréquentation de plus de 95%.

L’équipe était également présente à travers des observations et les suggestions, y compris 11 propositions de modification du projet de budget de 2024. 

Selon cette déclaration le bilan de la session parlementaire en général, et les sessions précédentes reflètent à quel point cette autorité législative est soumise à des restrictions, du harcèlement et des abus, allant jusqu’à l’emprisonnement des députés et la transgression de leurs droits au sein du parlement.

Selon la déclaration la session a été tenue dans un contexte de conditions générales difficiles dans la capitale et dans les villes et villages de l’intérieur en raison de la détérioration continue de la plupart des services de base; la faiblesse du système de santé et d’éducation ainsi que la prévalence du chômage, le coup galopant de la vie et la faiblesse des salaires des fonctionnaires de l’Etat.

A cette conjoncture difficile s’ajoute la détérioration de l’état des libertés publiques.

En réponse aux questions des journalistes, le staff du parti a minimisé l’hémorragie concernant les défections au sein du parti.

Les arguments avancés par Jemil l’ex président du parti sont jugés peu convaincants en ce sens qu’il a rallié un régime jugé corrompu.

En réponse à une question sur l’efficacité de l’Assemblée, l’ex député Ould Mbareck a affirmé que le parlement mauritanien est l’un des plus inefficaces du monde et le règlement intérieur ne donne pas beaucoup de libertés aux députés. 

Bakari Gueye

About Editor

Check Also

48ème Assemblée générale de la Fédération des Sociétés d’assurance de Droit National Africaines (FANAF)

Samedi 17 février, s’est tenue la conférence de presse inaugurale de la 48ème Assemblée générale …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *