Save the Children et la FFRIM célèbrent la Journée Internationale des Droits de l’Enfant à Nouakchott

À l’occasion de la 34e Journée Internationale des Droits de l’Enfant, Save the Children, en partenariat avec la Fédération Mauritanienne de Football (FFRIM), a organisé une cérémonie au stade Cheikh Boidiya à Nouakchott le samedi 25 novembre. Cette cérémonie entre dans le cadre des activités du projet Tabruz, financé par la Coopération Espagnole. Placée sous le thème « Droit à l’Éducation, sans interruption pour les filles », cette journée a été marquée par des discours poignants, des engagements forts et une série d’activités ludiques et éducatives pour les enfants.

Kodjo Paniah Essenam, Chef de Mission de Save the Children, a souligné l’importance de cette journée dans son discours inaugural. Il a rappelé la nécessité de garantir à chaque enfant un droit à une vie digne, à l’éducation, à la santé et à un environnement sûr.

Il a rappelé que le projet Tabruz, porté par la FFRIM en collaboration avec Save the Children Mauritanie, vise à promouvoir l’éducation à travers le football.

L’accent a été mis sur la création de programmes de football spécialement conçus pour les enfants, mettant en avant l’éducation, la santé et la protection.

Pour la FFRIM, cette journée spéciale consacrée aux enfants s’inscrit dans la conviction que le football peut jouer un rôle essentiel dans le développement physique, émotionnel et social des jeunes générations.

Brahim Ndao, président de la commission technique à la FFRIM et chef de projet Tabruz, a souligné l’importance de la Convention relative aux droits de l’enfant (CDE) de 1989. Il a salué les progrès significatifs de la Mauritanie dans la protection des droits de l’enfant, tout en en rappelant les défis persistants, notamment l’accès à une éducation de qualité pour les filles, souvent entravé par des contraintes culturelles et économiques.

Dans un discours conjoint en arabe et en français, les représentantes des enfants, Aissata Souleymane Ba et Nana Slameu, ont rappelé l’importance vitale de respecter les droits des enfants, évoquant les défis auxquels certains enfants mauritaniens font encore face, tels que l’accès limité à l’éducation, la violence et l’exploitation.

La journée s’est clôturée en beauté avec une multitude d’activités divertissantes et éducatives pour les enfants venus des quatre coins de la capitale. Des matches de football, des sketchs, des jeux de rôle, du théâtre, de la danse ont été au rendez-vous, accompagnés de la distribution de kits scolaires, offrant ainsi aux enfants une journée inoubliable.

Cette journée spéciale a été l’occasion pour tous les participants de réaffirmer leur engagement pour les droits de l’enfant et de renforcer leur détermination à créer un environnement sûr et protecteur où chaque enfant peut s’épanouir et réaliser son potentiel.

S D

About Diagana

Check Also

48ème Assemblée générale de la Fédération des Sociétés d’assurance de Droit National Africaines (FANAF)

Samedi 17 février, s’est tenue la conférence de presse inaugurale de la 48ème Assemblée générale …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *