Breaking News

Le REMAPSEN en partenariat avec l’UNICEF organise à Lomé le Premier Forum des médias sur la santé infantile

Démarrage aujourd’hui à Lomé des travaux du 1ER Forum des Medias sur la Santé Infantile, la vaccination et la nutrition. Ce forum organisé par le Réseau des Medias Africains pour la Santé et l’Environnement(REMAPSEN) en partenariat avec l’UNICEF se déroule sous le haut parrainage de Mme Victoire Tomegah Premier ministre de la République du Togo, sous la co-présidence du Pr Moustapha Mijiyawa Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique et de Mme Yawa Kouigan Ministre de la Communication et des Medias Porte-parole du gouvernement togolais.

Participent à l’événement une soixantaine de journalistes venant de 15 pays d’Afrique de l’Ouest, du Centre, de l’Est et de Madagascar.

Renforcer la communication autour de la prévention et la prise en charge des maladies infantiles

Au nom du Comité Exécutif du REMAPSEN Youssouf Bamba Président du réseau des journalistes a retracé l’historique de cette organisation qui regroupe à ce jour 30 pays d’Afrique de l’Ouest, du Centre, du Nord et Madagascar.

Il a affirmé que la mission principale du REMAPSEN est de renforcer la communication autour des questions liées à la santé et à l’environnement à travers des productions médiatiques de qualité.

Et d’ajouter que l’objectif de ce forum est de renforcer la communication autour de la prévention et la prise en charge des medias infantiles, la vaccination et la nutrition.

Saluant l’appui technique et financier de l’UNICEF M.Youssouf a remercié la Directrice Régionale de l’UNICEF pour « les énormes investissements consentis pour la réalisation de ce projet. »

Il a aussi remercié l’hospitalité légendaire des autorités Togolaises et exprimé sa reconnaissance pour Son Excellence pour le chef de l’Etat Faure Gnassingbé et à Mme le Premier ministre. Remerciements aussi au Porte-parole du Gouvernement Son Excellence Victoire Tomegah Dogbé marraine du Forum.

Une collaboration accrue avec les journalistes pourrait faire la différence

Pour sa part, Dr Aissata Bâ Sidibé Représentante Résidente de l’UNICEF au Togo a prononcé un discours au nom de la Directrice Régionale de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre Mme Félicité TCHIBINDAT. Elle a salué l’excellence des relations de l’UNICEF avec le Togo et les avancées significatives en matière de droits de l’enfant entrepris ces dernières années par ce pays. Dr Sidibé s’est félicité de la situation sanitaire des enfants qui continue de s’améliorer avec une tendance à la baisse des taux de mortalité et de morbidité. Le taux de mortalité chez les enfants de moins de 5 ans ayant reculé de 71à 64,4 pour mille naissances vivantes entre 2017 et 2020.

Citant la Directrice Régionale de l’UNICEF Dr  Sidibé affirme que « l’amélioration de la santé et la nutrition des enfants est une cause qui transcende les frontières, les cultures et les langues et qui requiert de notre part à tous et à toues un engagement urgent et durable.

Les chiffres avancés par la responsable de l’UNICEF sont effarants. L’Afrique de l’Ouest et du Centre qui héberge 14% des enfants de moins de 5 ans dans le monde supporte une part disproportionnée du fardeau de la mortalité et morbidité infantiles. Un enfant y meurt toutes les 17 secondes, souvent de causes évitables. En 2022 6,3 millions d’enfants dans la région n’avaient pas reçu toutes les doses de vaccins nécessaires. Près d’1/3 des enfants de cette région souffrent d’un retard de croissance dû à l’absence d’une alimentation équilibrée. Dans la région du Sahel environ 2,4 millions d’enfants souffrent d’émaciation sévère, la forme de malnutrition la plus létale.

Dans son mot lu par procuration, la Directrice Régionale de l’UNICEF a passé en revue les énormes défis auxquels l’Afrique de l’Ouest et du Centre font face mais elle a affirmé que les opportunités pour les relever existent.

« Et pour pouvoir s’engager davantage et prendre des décisions fondées sur des faits, les populations, y compris les jeunes, doivent avoir accès à une information régulière et de qualité. La collaboration avec les medias est donc essentielle. » a-t-elle souligné avant de lancer à l’adresse des professionnels des medias: « Vous les journalistes, avec cette formidable capacité de servir de pont entre les problèmes qui touchent les enfants et le grand public, vous êtes les conteurs et la voix du peuple. Le rôle que vous pouvez jouer dans l’amélioration de la situation des enfants est inestimable. »

Mme Félicité TCHIBINDAT a appelé à une collaboration accrue avec la presse ce qui dit-elle pourrait faire la différence.

Les journalistes peuvent être mis à contribution dans les domaines de la sensibilisation, du plaidoyer, de l’éducation, du dialogue, de la mobilisation des ressources et de la narration par le biais d’histoires captivantes qui trouvent un écho auprès du public et des acteurs impliqués.

En conclusion de son mot la Directrice Régionale de l’UNICEF pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre a affirmé qu’en Afrique de l’Ouest et du Cenre, la collaboration entre les medias et les partenaires dont l’UNICEF est cruciale pour défendre les droits et la dignité de chaque enfant.

Ce forum permettra assure-t-elle de renforcer durablement les liens qui existent déjà entre les medias et l’UNICEF dans la région.

L’influence des journalistes devrait être mise à contribution

Dans le mot prononcé pour la circonstance Mme Yawa Kouigan Ministre de la Communication et des Medias Porte-parole du gouvernement du Togo, a félicité les organisateurs, salué la pertinence du forum et souligné l’importance primordiale que le gouvernement togolais accorde au bien être et à l’épanouissement des enfants du pays, lesquels passent dit-elle par la santé, la nutrition et la vaccination.

S’adressant aux journalistes, Mme la ministre lance : « Vous êtes des partenaires incontournables dans le changement de comportement, au service de la santé infantile, et dans la sensibilisation sur la nutrition et la vaccination. »

Selon le Porte-parole du gouvernement togolais : « Le rôle et la responsabilité des médias dans la promotion de la santé infantile, la vaccination et la nutrition en Afrique c’est justement de combler ce gap informationnel par la production de contenus alignés sur les problématiques en la matière…

Le 4ème pouvoir a le pouvoir de faire la différence en prenant à bras le corps sa mission d’informer, d’éclairer et d’éduquer.

L’influence dont vous disposez peut utilement s’inscrire dans cette boucle vertueuse formée par les aspirations légitimes des populations et l’action résolue des autorités pour un développement durable, centré sur l’humain et mettant l’accent sur la santé, le bien-être et l’épanouissement des petits et des grands. »

Après les discours officiels, la première journée du forum a été marqué par une série d’exposés et de débats interactifs sur l’état des lieux de la santé néonatale et infantile en Afrique de l’Ouest et du Centre, la santé et le bien-être des adolescents, la problématique du VIH Pédiatrique, les mariages précoces et les MGF.

Notons que ce forum se déroule du 21 au 23 du mois courant.

(Nous y reviendrons)

Bakari Guèye à Lomé

About Editor

Check Also

La commission Electorale Nationale Indépendante : Objectifs : garantir l’intégrité et la transparence des élections

                                          Par : Sidi Moustapha Ould BELLALI La plus grande ambition de l’actuelle CENI, est d’améliorer …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *