Breaking News

Emploi Jeunes : La Formation Professionnelle, Alternative contre la Déscolarisation

Mariam Aliou Ba a 24 ans. Elle est résidente d’Elmina, un quartier périphérique de Nouakchott en Mauritanie.
Mariam fait partie de ces dizaines d’apprenants issus de milieux défavorisés ayant connu l’échec scolaire. Elle a quitté l’école il y a 3 ans. Après plusieurs années sans emploi, elle s’est retrouvée dans un centre de formation professionnelle pluridisciplinaire. Un centre qui accueille 70% de filles.
Ayant acquis une compétence professionnelle sur des métiers très demandés sur le marché du travail, Mariam veut transmettre son savoir à d’autres jeunes filles du centre pour les aider à subvenir à leurs besoins.
« Je suis passionnée par la couture. J’ai quitté l’école à cause d’une blessure qui m’a empêchée d’apprendre durant deux ans. » Confie cette jeune dame qui a pu intégrer le centre vocationnel Abdou Salam Kissima Tandia où elle a pu profiter d’une variété de formations : coiffure, informatique, électricité et couture.
« Dieu merci, c’est très bénéfique et avantageux. Je suis devenue autonome. » Poursuit le jeune femme qui dit avoir un compte bancaire grâce à son métier.
Coumba Kandé est la Coordinatrice des formations. Elle affirme que le centre vise spécifiquement les jeunes en déperdition scolaire ou des jeunes issus de famille vulnérables. « Nous les formons à avoir confiance en eux puis nous les formons à avoir un métier. » a-t-elle déclaré.
Mr Yacouba Tandia Coordinateur générale du centre a déclaré que leur fierté c’est d’avoir pu rassembler des jeunes issus de différentes composantes nationales, y compris des migrants dans un centre qui permet aux gens de se familiariser, d’acquérir des compétences et de trouver du travail.
YakhoubaKibili Diakité & Ousmane Hamed Doukouré

About Diagana

Check Also

48ème Assemblée générale de la Fédération des Sociétés d’assurance de Droit National Africaines (FANAF)

Samedi 17 février, s’est tenue la conférence de presse inaugurale de la 48ème Assemblée générale …

One comment

  1. Machallah je aime votre discour saa touche au fond seul travaille qui paye
    Votre courage des formes des jeunes particulierment des jeunes filles me plait beaucoup mchllh
    Bonne contuniation

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *