Le 3e congrès du parti Tawassoul a démarré vendredi à Nouakchott en présence de leaders de l’opposition et de la majorité.

Sont également représentés des mouvements politiques islamistes tels que le Hamass et la Nahda.

Le congrès se poursuivra jusqu’à dimanche, jour de vote pour l’élection d’un nouveau bureau.

Le président sortant ne brigue pas un nouveau mandat.  Mohamed  Jemil Mansour a en effet dirigé Tawssoul durant deux mandats des 5 ans.

« L’objectif du parti est de donner l’exemple en consacrant par ce biais l’alternance. » Soutient-on du côté de cette formation politique  que plus d’un observateur juge très implanté en Mauritanie et solidement structuré à travers ses réseaux médiatiques et sociaux.

Tawassoul est un parti de l’opposition mauritanienne, représenté au parlement et dirigeant actuellement l’institution de l’opposition démocratique.