Khaled Mashal,  dirigeant du mouvement Hamas est arrivé vendredi à Nouakchott. Commentant le vote jeudi des cent vingt-huit pays  en faveur d’une résolution de l’Assemblée générale des Nations unies appelant le Président américain à revenir sur sa décision de reconnaître Jérusalem comme capitale de l’État d’Israël, il s’est dit satisfait et a déclaré que le “Donald Trump a réagi comme un cow-boy face au business”.

« Notre visite en Mauritanie intervient après cette décision (de Donal Trump) qui a montré l’isolement de l’Amérique qui s’est comporté vis-à-vis de la communauté internationale avec légèreté, face aux affaires sacrées qui préoccupent les peuples avec dédain et arrogance. » 

 

saluer la réaction de la communauté internationale dont la Mauritanie qui a refusé la décision de Donald Trump qui  a agi avec la mentalité  du cow-boy face au business.

 

Arrivé dans la capitale mauritanienne à minuit, le dirigeant islamiste du mouvement palestinien rival du Fatah de Mahmoud Abass dit « saluer la réaction de la communauté internationale dont la Mauritanie qui a refusé la décision de Donald Trump qui  a agi avec la mentalité  du cow-boy face au business.»

C’est la première déclaration du leader du Hamass après le vote aux nations Unies contre la décision du président américain de reconnaitre Jérusalem Capitale de l’Etat d’Israël.

Khaled Mashal, leader islamiste palestinien  est invité par le parti Islamiste mauritanien Tawassoul qui organise ce vendredi son 3e Congrès en vue de l’élection d’une nouvelle direction.

Le parti entend consacrer l’alternance et choisir un nouveau président après les deux mandants de Mohamed Jemil Mansour. A déclaré Abdallah Diakité, ancien Secrétaire Général du  chargé des adhésions au parti Tawassoul.