Nul besoin « d’être barbu, islamiste ou voilée pour adhérer au parti Tawassoul.» C’est ce qu’a déclaré M. Abdoulaye Diakité, ex Secrétaire Général du parti Tawassoul.  Dans une interview accordée à nos confrères du site Alakhbar à la veille du 3e Congrès National de son parti, le vice-président de la Commission en charge des adhésions se veut rassurant : « Nous sommes un parti conforme à la Constitution du pays » et « ouvert à tous les Mauritaniens ».

 

 

 

ALAKHBAR_ Quelle est la particularité du 3e congrès du parti Tawassoul ?

 

Abdoulaye Diakité : (…) La particularité c’est (…) que les textes ne permettent pas au président du parti de briguer plus de deux mandats. Voilà tout l’enjeu. Il y aura donc de nouveaux visages et un nouveau dirigeant pour le parti.

 

“Il y aura donc de nouveaux visages et un nouveau dirigeant pour le parti. “

La concurrence est déjà rude entre les prétendants. Nous commençons à vivre l’effervescence du congrès. Les jours à venir vont nous édifier sur le candidat à retenir pour les cinq prochaines années.

 

ALAKHBAR :  Quelles sont les mesures prises par le parti pour assurer cette alternance interne ?

 

Abdoulaye Diakité : L’alternance passe avant tout et nécessairement par le respect des textes en vigueur. Ainsi le statut du parti sera présenté aux congressistes pour adoption. Dès que cela est fait, il va falloir passer au vote des congressistes pour élire le nouveau président du parti. Celui qui obtient 40 voix sera retenu comme candidat. Nous avons mis en place un ensemble de mesures et de mécanismes qui vont nous permettre d’assurer une élection transparente.

 

ALAKHBAR_ : Qu’est ce qui a retenu votre attention durant ces 5 dernières années ?

 

Abdoulaye Diakité : Le parti a traité plusieurs questions durant ces cinq dernières années. Elles ont été toutes relatives à l’intérêt national.  Parmi celles qui ont retenu mon attention il y a l’adoption, par les instances du parti, d’un document sur l’unité nationale.

“les recherches qui ont été faites ont démontré que l’esclavage en Mauritanie n’a pas de rapport avec l’Islam.”

C’est d’une extrême importance. Il pose les problèmes réels, tels que le règlement du Passif humanitaire, la question des déportés, l’état civil, la cohabitation, la gestion, les carrières, la situation des cadres francophones et arabophones au sein de l’Administration, etc. Il y a également un document important qui a été élaboré sur la question de l’esclavage. Jamais en Mauritanie un parti politique n’a développé une vision aussi importante sur l’esclavage. À travers ce document, il a été précisé quelle est la position de l’Islam. La réponse a été unanime : les recherches qui ont été faites ont démontré que l’esclavage en Mauritanie n’a pas de rapport avec l’Islam. Et le parti est en train d’élaborer un autre document intéressant sur l’Education. Nous pensons que les prochaines instances vont le finaliser.

 

ALAKHBAR : Certains disent que Tawassoul est un parti idéologie. Est ce que vous partagez cet avis ?

“Ceux qui ont eu à adhérer au parti peuvent le témoigner : nous sommes un parti très ouvert”

Abdoulaye Diakité : Je ne suis pas d’avis que Tawassoul est un parti purement idéologique. Nous sommes un parti défini selon un ensemble de normes et dont la vision est basée sur la réalité mauritanienne. Il est clair dans la Constitution que l’Islam est la religion du peuple et celle de l’Etat. Par conséquent, nous sommes en conformité à la Constitution du pays. Ceux qui ont eu à adhérer au parti peuvent le témoigner : nous sommes un parti très ouvert. Si ce n’était pas le cas vous ne trouveriez pas chez-nous toutes les composantes sociales du pays.  Partout à travers le pays, le parti Tawassoul est bien implanté.  Il n’y a pas de conditions d’être barbu, islamiste ou voilée. Nous sommes un parti national ouvert à tous les Mauritaniens.

 

Source: Alakhbar