Au terme de l’audience d’Ahmed Abba ce jeudi 16 novembre, qui a duré près de neuf heures, la Cour d’appel militaire de Yaoundé a pris la décision de placer l’affaire en délibéré. Après un court réquisitoire, le commissaire du Gouvernement a demandé la confirmation de la peine prononcée en première instance. Durant près de trois heures, les avocats d’Ahmed Abba ont déconstruit le dossier point par point, soulignant une fois de plus qu’aucun fait précis, et encore moins de preuves, n’ont été apportés par l’accusation. Alors qu’Ahmed Abba est emprisonné depuis 840 jours, la Direction de RFI se dit plus que jamais convaincue que le verdict final, attendu le 21 décembre prochain, rendra à son correspondant sa liberté. (financialafrik.com)