En Mauritanie, on considère que des efforts sont encore à fournir pour être au rendez-vous de 2030, horizon fixé par la déclaration mondiale sur les ODD visant à assurer l’accès aux toilettes à l’ensemble de la population mondiale. L’ambition est donc une Mauritanie FDAL (fin de la défécation à l’air libre) en 2020 ainsi que prévu dans la stratégie du gouvernement.

Le taux d’accès à l’assainissement en milieu rural a atteint 42% en 2017 alors qu’il était de de 36,1% en 2015. C’est ce qui ressort des donnés présentés à l’occasion e la célébration de la journée mondiale des toilettes organisée le 23 novembre par l’ONG Tenmiyya avec ses partenaires que sont le ministère de l’assainissement et l’Unicef. Il a été indiqué qu’en dépit des efforts consentis, la pratique de la défécation à l’air libre reste très répandue en milieu rural. « Moins de 16% de la population ont  accès aux toilettes. » Souligne-t-on dans le document de presse fournis par les organisateurs de la journée inscrite sous le thème : « Les eaux usées et les différents moyens de les réduire et de les réutiliser. »

Au cours de cette journée du 23, deux présentations ont été faites. La première a porté sur le thème de la journée destinée aux journalistes : « Les eaux usées et les différents moyens de les réduire et de les réutiliser. »  Exposée par M. Madiouruy Tandia de l’ONG Tenmiyya, cette présentation a été axée sur les mécanismes de gestion t de récupération des eaux usées. Une série d’informations a été fournie aux participants relativement à la prise en charge de la problématique des eaux usées.

La deuxième présentation a été effectuée par M.Moulaye Gaouad de l’Office National de l’Assainissement. Elle a consisté à un déroulé de la stratégie de l’administration pour l’assainissement liquide à Nouakchott.  L’occasion pour le présentateur d’apporter des précisions sur les travaux en cors actuellement à Nouakchott pour la prévention des conséquences fâcheuses des pluies et sur le renforcement du réseau de canalisation des eaux souterraines et des eaux de surface.

Le 19 novembre de chaque année, le monde célèbre la journée des toilettes. Selon le rapport 2017 du « Joint Monitoring Program (JMP), 1 milliards de personnes n’ont pas accès à des services d’alimentation domestique en eau potable (soit 30% de la population mondiale) et     4,5 milliards de personnes ne disposent pas de services d’assainissement gérés en toute sécurité (soit 60% de la population mondiale). Selon ce rapport qui présente le tout premier état des lieux mondial sur l’accès aux services d’eau potable et d’assainissement «gérés en toute sécurité», le manque de données sur les dispositifs de lavage des mains avec savon empêche la production d’estimations mondiales sur l’accès à l’hygiène. Ainsi, dans les 70 pays pour lesquels des données sont disponibles, l’accès à l’eau et au savon pour le lavage des mains varie considérablement. Cet accès oscille « entre 15% en Afrique subsaharienne et 76% en Asie occidentale et en Afrique du Nord. »

Publié  le 13 juillet 2017 sous le titre  «  Progrès en matière d’eau, d’assainissement et d’hygiène: mise à jour 2017 et évaluation des Objectifs de Développement Durable », ce rapport conclut que de fortes inégalités persistent entre les zones urbaines et rurales. « 2 personnes sur 3 ayant accès à l’eau potable gérée en toute sécurité et 3 sur 5 disposant de services d’assainissement gérés en toute sécurité vivent en milieu urbain et, sur les 159 millions ayant recours à des eaux de surface non traitées (puisées dans des lacs, des cours d’eau ou des canaux d’irrigation), 150 millions vivent en zone rurale. »

En outre, il ressort que dans les pays en situation de conflit ou traversant une période de troubles, les enfants sont 4 fois moins susceptibles d’avoir accès à des services élémentaires d’approvisionnement en eau et 2 fois moins à bénéficier de services d’assainissement de base que les enfants vivant dans d’autres pays.

Concernant l’accès à l’eau potable et à l’assainissement dans les écoles et les centres de santé, le JMP compile des données nationales avec pour objectif de publier des estimations en 2018.

K-Tocka