Breaking News

NEW AFRICA DAY, ABIDJAN 2023

« La culture, 4e pilier du développement durable »

Communiqué de Presse 

La Côte d’Ivoire a l’honneur pour la 1re fois d’accueillir la célébration de cet événement d’envergure internationale, le 1er également à se tenir en présentiel depuis la pandémie à la COVID-19. C’est un signal fort que le monde culturel veut donner aux dirigeants de ce pays dont l’implication est très attendue.

Plus de 100 participants du monde sont attendus :Les officiels du Gouvernement ivoirien ;Les ambassades et représentations diplomatiques ;Les partenaires techniques et financiers ,Les mécènes et sponsors ;La presse et les médias ;Le Comité de pilotage Arterial Network ;Les Affiliés Arterial Network ;Les organisations culturelles ;Les acteurs culturels

Selon un récent bulletin de l’UNESCO, la pandémie à la COVID-19 a révélé et amplifié la volatilité préexistante des industries créatives, notamment des entreprises culturelles. En raison de la nature complexe et précaire de leur travail, les artistes et les professionnels de la culture en sont particulièrement touchés. Les mesures de confinement prises dans le monde entier ont un impact direct sur l’ensemble de la chaîne de valeurs : création, production, distribution et accès. Pour protéger et promouvoir la diversité des expressions culturelles en ces temps difficiles, les Gouvernements, les organisations non gouvernementales et le secteur privé ont rapidement réagi en adoptant de nouvelles politiques et mesures. 

La crise a accéléré la numérisation et la consommation des contenus culturels en ligne, créant de nouveaux défis sans précédent pour la diversité des expressions culturelles. Aujourd’hui, plus que jamais, le statut des artistes doit être maintenu, renforcé et consolidé par des moyens législatifs et matériels. Les décisions prises sont conséquemment susceptibles de façonner notre monde pour les années à venir. Il est donc impératif d’être réactifs et stratégiques, tout en s’inspirant des principes de la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles (2005) et de la Recommandation relative à la condition de l’artiste (1980). 

L’analyse de la situation actuelle révèle que la grande majorité des politiques et mesures ont été conçues pour apporter un soutien financier. Très peu ont abordé la question principale :

Que faire des entreprises culturelles de petite ou moyenne taille dont les professionnels y exerçant devraient bénéficier, comme tant d’autres travailleurs, de l’appui des gouvernants, y compris les allocations de chômage, l’assurance maladie et la sécurité sociale ? 

Par ailleurs, s’il y a beaucoup d’auteurs et d’interprètes dans le secteur des cultures urbaines, la masse d’entreprises culturelles créatives et numériques fiables est encore assez faible ainsi que leur rôle dans la chaîne de valeurs, c’est-à-dire de l’élaboration à la gestion des projets culturels et numériques en passant par leur administration. 

Il apparaît clairement que la redynamisation et la relance des entreprises culturelles, spécialisées dans les cultures urbaines et numériques, constituent un des moyens essentiels pour améliorer le bien-être de ses acteurs mais aussi de l’écosystème. 

Pour accompagner donc la dynamique dans la plupart des pays du continent, pour la formalisation du secteur culturel, la redéfinition de cette célébration de l’Afrique par l’action culturelle et politique est traduite par le NEW AFRICA DAY qui s’inscrit dans une politique d’appui å l’insertion et de soutien à la construction d’un plaidoyer continental pour la bonne marche, amorcée, des industries culturelles et créatives, laquelle est initiée par Arterial Network, à travers la mise en place d’un événement multilatéral pour célébrer la journée de l’Afrique en synergie, à travers un cadre de rencontre, de partage, de réflexion et de débat sur les enjeux transversaux du développement durable par la culture. 

Le projet créatif NEW AFRICA DAY d’Arterial Network procède donc d’un diagnostic pertinent, fondé sur les expériences réussies de certains affiliés d’Arterial Network, qui alimentent la réflexion en rapport avec les solutions les plus pertinentes définies avec les autres affiliés, tous bénéficiaires du projet.

Objectif général :

Rassembler l’Afrique culturelle pour penser le développement durable

Objectifs spécifiques :

  • Créer un cadre d’échanges inclusif et participatif entre acteurs culturels africains sur des problématiques culturelles majeures ;
  • Favoriser un meilleur rayonnement des ICC en Afrique à travers le réseautage entre professionnels de la culture;
  • Promouvoir la liberté d’expression et la protection des droits de l’artiste.

– RÉSULTATS ATTENDUS

  • Un cadre d’échanges inclusif et participatif est créé pour permettre aux acteurs culturels africains de discuter des problématiques culturelles majeures ;
  • Le réseautage entre acteurs culturels favorise un meilleur rayonnement des ICCs en Afrique ;
  • La liberté d’expression et la protection des droits de l’artiste sont promues et rappelés
  • Les 05 régions d’Afrique sont mobilisées et impliquées
  • Des recommandations claires sont formulées et intégrées ;
  • Au moins 10 contenus audiovisuels sont réalisés ;
  • Un rapport succinct est réalisé.

-DATE, LIEU ET DURÉE

Arterial Network New Africa Day se déroulera le 25 mai 2023, de 14h00 à 22h00 à l’Hôtel B&B dans la Commune de Cocody-Angré à Abidjan.

– PROGRAMME

Arterial Network New Africa Day se déroulera selon le programme suivant :

  • Les allocutions :

-Mot de bienvenue : Président Arterial Côte d’Ivoire

-Discours de cadrage : Président Arterial Network Continental

-Discours institutionnel et de parrainage : Ministre de la Culture et de la francophonie

  • Les panels :

Il en est prévu deux (2) panels avec chacun 01 modérateur et 03 intervenants.

  • Le panel inaugural sur le thème :

Entre le patrimoine et les industries culturelles créatives, il y a un catalyseur, de développement économique, social et environnemental : la culture.

Comment dans cette phase de transition post Covid19, les ICCs sont-elles plus résilientes ?

  • Le 2e panel Artwatch Africa dont le thème est :

La promotion du respect des droits humains et des libertés d’expression est indispensable à la création :

La liberté artistique est-elle importante pour améliorer les conditions sociales et économiques des artistes ?

Le cocktail dînatoire : Repas froid et chaud

Concert live de clôture avec deux artistes : Be Ahissia (1re artiste) / Nafataly (2e artiste)

Les intermèdes (artistes Arterial Network Côte d’Ivoire) :

-Les Tambours du pays Bron pour l’accueil par l’Association Tumanum : accueil des participants

-Le Slam avant les allocutions avec Kon’G

-La Danse en solo après les allocutions avec Diarrasouba William

-Le Gospel entre les deux panels avec N’Ganga Patrick

Arterial Network est un réseau panafricain dynamique d’artistes, d’activistes culturels, d’entrepreneurs, d’entreprises, d’ONG, d’institutions et de donateurs actifs dans les secteurs créatifs et culturels de l’Afrique. Présent dans les cinq (5) régions du continent, il a vu le jour le 07 mars en 2007 à Gorée au Sénégal. Établi en tant qu’organisation à but non lucratif basée sur ses membres, Arterial Network opère sur tout le continent en anglais et en français. Il est dirigé par un Comité de pilotage élu qui représente les cinq (5) régions du continent.

Les principaux domaines d’intervention d’Arterial Network pour soutenir les arts sont le plaidoyer (à travers le projet Artwatch Africa et le programme des villes créatives), le renforcement des capacités, l’accès au marché, la gestion des connaissances et la diffusion de l’information. La vision d’Arterial Network est d’assurer un secteur créatif africain dynamique et prospère, engagé dans des pratiques créatives qualitatives, qui contribuent à des changements positifs et durables dans les politiques de gouvernance, ainsi que les environnements de vies culturels, économiques et sociaux.

La mission d’Arterial Network est de créer des réseaux de la société civile d’acteurs culturels et de renforLe siège continental est situé à Abidjan et placé sous l’administration du Secrétariat Continental, sous la direction du Comité Exécutif Continental et du Comité de pilotage.

L’affilié Arterial Network en Côte d’Ivoire est représenté par le Groupe Efrouba pour la Culture (GREC), un réseau local d’une vingtaine d’organisations culturelles ivoiriennes.

Le siège continental est situé à Abidjan et placé sous l’administration du Secrétariat Continental, sous la direction du Comité Exécutif Continental et du Comité de pilotage.

L’affilié Arterial Network en Côte d’Ivoire est représenté par le Groupe Efrouba pour la Culture (GREC), un réseau local d’une vingtaine d’organisations culturelles ivoiriennes.

Intitulé de l’action : ARTERIAL NETWORK NEW AFRICA DAY

Ordonnateur : KANE Limam dit MONZA – Président Arterial Network Continental

Membre EXCO.: Anna Maria MATSINHE,  Mama KONE – Vice-Présidente, Trésorière

Gestionnaire : Bureau Continental – Terence ASSANVO & Trésor BODO

Réfèrent Local : Arterial Network Côte d’Ivoire, Hilaire KOBENA – Président AN Côte d’Ivoire

Partenaires associés : AFAC – YEBOUA Kouadio Mohamed & SAMA – Guy Pacôme SOMIAN

Coordination des opérations : Hilaire KOBENA & DIABY Moustapha (Moucho)

Cible : Arterial Network, praticiens des arts et de la culture, institutions en Côte d’Ivoire, État ivoirien

Pays affiliés : Bénin – Burkina Faso – Burundi – Cameroun – Centrafrique –  Congo – Congo RD – Côte d’Ivoire –  Ghana –  Guinée – Kenya –  Mali – Maroc –  Mauritanie – Mozambique –  Niger –   Ouganda –  Rwanda –  Soudan du Sud – Sénégal – Seychelles –  Tanzanie – Tchad –  Togo –  Zimbabwé.

Contact :

Secrétariat Continental : arterial.africa@gmail.com

Arterial Network Côte d’Ivoire : infos.grecarterial@gmail.com

Représentant Région Afrique de l’Ouest : cotecourt1@gmail.com / www.arterialafrica.org

About Editor

Check Also

La commission Electorale Nationale Indépendante : Objectifs : garantir l’intégrité et la transparence des élections

                                          Par : Sidi Moustapha Ould BELLALI La plus grande ambition de l’actuelle CENI, est d’améliorer …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *