L’ITIE-Mauritanie adopte l’approche du Data Werhouse

Les locaux du Comité National de l’Initiative de Transparence des Industries Extractives (CN-ITIE) à Nouakchott ont abrité mardi un atelier de vulgarisation de la plateforme Data Werhouse, au profit de certains membres de la coalition Publiez Ce Que Vous Payez (CPCQVP) qui est membre du Groupe Multipartite (GMP).

L’atelier qui a été supervisé par des membres du Secrétariat Technique a été animé par Abdoulaye Diop le Chargé du Suivi Evaluation au sein dudit comité.

Le CN-ITIE qui est chargé de la mise en œuvre de la norme ITIE produit chaque année un rapport dans lequel elle fait le point sur l’état d’exploitation et la divulgation des revenus issus des ressources extractives (minières, pétrolières et gazières).

Depuis son adhésion à l’ITIE en 2007, la Mauritanie est considérée comme un bon élève, du moins pour le respect des exigences de la norme et notamment la publication annuelle d’un rapport. Le pays compte 2 membres au Conseil d’Administration international de l’ITIE.

Depuis 2020, la Mauritanie a adopté le Data Werhouse, une nouvelle approche de reporting mieux adaptée et garantissant plus de  célérité. C’est ce qui explique que le rapport 2021-2022 soit publié dans un délai record. Avant il fallait attendre 2 ou 3 ans du fait de la lenteur de la procédure de collecte des données auprès des principales cibles (Gouvernement, entreprises, Société Civile)  

Ainsi, le Data Werhouse est une plateforme basée sur la stratégie open Data qui assure une publication plus régulière et plus transparente des rapports annuels. Et à ce jour la Mauritanie est la première voire même la seule à utiliser cet outil au sein du monde francophone. Seul l’Allemagne utilise cette approche.

L’objectif du Data Werhouse est de centraliser les données par le biais d’une application informatique qui permet aux différents acteurs de porter directement leurs données.

Ainsi, l’Etat a fourni ses données à 100% pour le dernier rapport national rendu public par le Comité et les principales entreprises concernées (SNIM, Tasiast, MCM) à 90%.

Après la saisie de toutes les données au sein de la plateforme, il est procédé au rapprochement. Le comité national propose son expertise technique pour aider toutes les parties à s’acquitter convenablement de la mission attendue.

Grâce au Data Werhouse, il est possible de faire toutes les analyses de données voulues.

L’usage de cette plateforme est encadré par un cadre légal qui s’appuie sur un décret ministériel.

Le CN-ITIE envisage de mieux faire connaitre Data Werhouse au public.

Notons que selon le dernier rapport du CN-ITIE, en 2021, les revenus globaux du secteur extractif sont chiffrés à 20,868 Milliards MRU. Ils représentent 12,53 Milliards MRU pour la SNIM, 2, 79 Milliards MRU pour Tasiast et 1, 08 Milliard MRU pour la MCM.

S’agissant du projet gazier GTA, une étude sur la transition énergétique parle de 100 Milliards d’investissements pour 4 projets.

Bakari Gueye

About Editor

Check Also

HAPA-UE : cérémonie de signature de la convention du projet: »Appui aux médias en période électorale » (AMPE )

HAPA – Le Président de la HAPA El-Hussein Ould Meddou et l’Ambassadeur de l’UE à …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *