Recensement annoncé par le ministre de l’intérieur : A vos marques !

Mamadou Ousmane Tall

Dans une sortie médiatique du mercredi 11 janvier 2023, le ministre de l’intérieur a annoncé le démarrage du recensement administratif à caractère électoral prévu le 27 janvier prochain.
Cette annonce, subite, s’inscrit dans la logique des prochaines élections législatives, municipales et régionale au moment où le parti au pouvoir INSAV sillonne le pays pour remobiliser ses militants et sympathisants, dans cette période de pré-campagne marquée par une quasi absence de l’opposition surtout en zone rurale.
Une élection se gagne en période de pré-campagne et non lors d’une campagne électorale qui, on le sait, n’est autre qu’un moment de séduction.
Le moment est crucial et déterminant depuis cette annonce du recensement qui pointe à l’horizon. Dans cette phase de décomposition/ recomposition du paysage politique, l’opposition organisée en coalitions intelligentes, a une bonne carte à jouer dans ces élections locales et peut et doit renverser la tendance pour amener le pouvoir à perdre plusieurs circonscriptions électorales et mieux à arracher une cohabitation au niveau du parlement. Cela est possible mais des stratégies harmonieuses et des plans d’actions de terrain urgent pour espérer obtenir une victoire. Le moment est favorable si l’on en juge la précarité que vivent nos populations, exacerbée par une flambée drastique des denrées de première nécessité et l’absence de vision clairement affichée sur les problématiques de l’unité nationale, de l’ancrage de la démocratie et du développement économique et social dans l’équité.
C’est dire que l’opposition doit marquer le pas de manière effective sur tous les fronts, en inscrivant massivement ses militants et sympathisants sur le fichier électoral, en sillonnant le pays et en mettant des structures dans chaque département, commune et en installant dans chaque village un point focal. Cela passe par une connaissance de la carte électorale et du dynamisme des acteurs engagés dans cette bataille et de l’organisation interne qui en découle.
La CVE et la CVE/VR, alliance stratégique et redoutable semble avoir bien compris que rien ne sera de trop pour arriver à inscrire massivement leurs nombreux et inconditionnels militants et sympathisants, qu’ils soient à Nouakchott, à l’intérieur du pays ou de la diaspora. Cela demande une grande préparation, une synergie des forces progressistes dans l’entente militante et une ardente détermination à dérouler des actions de terrain sur l’ensemble du territoire national.
Aucun militant, aucun sympathisant ne doit rester en rade! Le maître mot est d’arriver à recenser, en inscrivant tout le potentiel que la coalition regorge pour espérer ensuite la transparence du scrutin qui, elle, constitue une autre pair de manche.
L’envie de gagner ces élections en perspective est bien ancrée ; il reste d’affiner les stratégies et d’affûter les armes politiques en intégrant toutes les dimensions liées à cette élection oú l’opposition peut gagner. Il suffit d’y croire et de travailler.

Mamadou Ousmane TALL.

About Diagana

Check Also

Editorial : Aziz enfin face à ses juges

Après près de trois ans de longues et laborieuses enquêtes, l’instruction du rocambolesque « dossier de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *