Tribune: M. Le Président, la population de Rosso attend votre venue comme signe annonciateur de changement

A l’annonce de l’arrivée du président de la république Mohamed Ould El-Ghazaouani , une ribambelle de politiques qui résident à Nouakchott, loin de toute la souffrance et des difficultés des populations, commence  à fouler la terre qui les a vus naître.

Ces politiques sautent sur une opportunité pour rester  ce qu’ils sont devenus grâce à l’aide de braves gens.

Rosso va mal et il le doit à ses hommes politiques imbus de pouvoir et à qui les conditions de leurs pairs importent peu. Ces mots empreints de colère, de regrets et d’amertumes sont les mots de la jeunesse, des femmes, des hommes vivant à Rosso et se sentant abandonnés à leur triste sort.

Le président de la République en venant ici à Rosso, vous serez sans doute surpris par les routes refaites pour la circonstance, l’accueil chaleureux de personnes sorties d’on ne sait où criant leur satisfaction et psalmodiant quelques paroles trompeuses sur la situation réelle de la ville de Rosso ainsi que les conditions de vie de ses populations.

Ne vous y trompez pas M. Le président !!!!  A l’approche de l’hivernage à Rosso est synonyme d’inquiétudes. Les maisons construites dans des zones inondables sont toujours submergées. Des quartiers entiers sont isolés. De larges et profondes marres empêchent la circulation automobiliste. Les chauffeurs, malgré leur connaissance de la ville sont confrontés à des routes impraticables et dangereuses.

Les populations éprouvent des difficultés à avoir un emploi et à subvenir à leurs besoins. Ces difficultés poussent les jeunes à tenter l’expérience de la migration car n’ayant aucune alternative. Les politiques de Rosso ne travaillent pas, en tout cas pas pour la population.

Nous avons de besoin de solutions rapides face à l’urgence de la situation. Les premières pluies qui sont attendues avec beaucoup d’inquiétudes risquent, comme l’année passée et les années d’avant, de mettre des familles dehors et sans moyens de se prendre en charge.

M. Le Président, ne vous laissez pas endormir par ces politiques sournois et leur discours mais écoutez les gens de Rosso vous expliquer leur quotidien difficile, leur situation précaire et leur désespoir face à des hommes politiques qui les ont abandonnés.

M. Le Président, toute la population de Rosso attend votre venue comme un signe annonciateur d’un changement. Un changement que nous espérons et attendons tous. Rosso a besoin que vous entendiez ses souffrances. Rosso a besoin que vous aidiez sa population.

Aly Alpha KEBE, jeune citoyen de Rosso

About Editor

Check Also

Mauritanie : Journée Mondiale de lutte contre le Sida, des progrès encourageants

Comme partout ailleurs dans le monde, la Mauritanie, a célébré aujourd’hui la Journée Mondiale de …

One comment

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *